Inauguration du lavoir à Eaubonne le 26 juin 1993

                                                          

Le lavoir, situé à proximité de l'église Sainte-Marie, a été aménagé à la fin du XVIIIe siècle par Joseph Florent Le Normant de Mézières, pour l'usage des habitants d'Eaubonne.

A l'époque, il s'agissait d'un abreuvoir servant de lavoir communal. Pendant la Révolution, l'entretien de l'édifice était effectué par les Eaubonnais eux-mêmes.

L'importance des cours et plans d'eau à Eaubonne, l'existence du lavoir, ont favorisé l'implantation des blanchisseurs comme Pierre Boulard en 1787. Au début du XIXe siècle plusieurs familles de blanchisseurs se sont installées à Eaubonne.

En 1931, un arrêté municipal du 20 février interdit le lavage du linge, au lavoir, en raison du risque de pollution. Devenu vétuste et surtout inutile pour notre monde moderne, le lavoir est détruit une vingtaine d'années plus tard. Il faut attendre le mois de juin 1993 pour que les services techniques de la ville reconstruise le petit lavoir, non pas pour qu'il soit utilisé, mais tout simplement pour son charme désuet et rustique qui vient nous rappeler ce qu'était le village d'Eaubonne.

Les plans d'origine, retrouvés par l'archiviste municipal, ont permis une reconstruction très fidèle. La charpente en chêne brut de sciage a été ouvragée en suivant le mode de construction traditionnel, tous les assemblages sont chevillés. La toiture est réalisée avec de vieilles tuiles de récupération et la maçonnerie des murs périphériques est constituée de caillasse. Pour parfaire l'ensemble, les réseaux EDF et Télécom ont été enterrés et un éclairage "à l'ancienne" installé.

                                      



                                                               Reproduction des photos interdite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site