Histoire d'une lettre vagabonde

 


Lettre datée du 25 avril 1789 de TOULON pour ALAIS (qui sera dénommé ALES après la guerre de 14-18).

Lettre simple taxée selon tarif de 1759 soumise à la règle de deux ports successifs, car transitant par NIMES l'un des 21 bureaux de passe; donc taxe de TOULON à NIMES + taxe de NIMES à ALAIS.

Distance de TOULON à NIMES >60<80 lieues = 9 sols, puis de NIMES à ALAIS <20 lieues = 5 sol. Ce qui fait: 9 + 5 = 14 sols (1ère taxe).

Le destinataire se trouvant à PARIS, la lettre est soumise à un déboursé (bonne pour PARIS au verso).

La taxe de ALAIS pour PARIS est de 11 sols (2° taxe);

Mais le destinataire est parti pour VERSAILLES.

La lettre est donc soumise à la taxe de 2 ports: de TOULON à AIX: distance <20<40 lieues = 7 sols, puis d'AIX à VERSAILLES <150 lieues = 15 sols

Ce qui fait une taxe de TOULON à VERSAILLES : 7 + 15 = 22 sols.

Comme la taxe initiale était de 14 sols, la poste a rajouté une taxe de 22 - 14 = 8 sols.

Taxe que l'on retrouve au verso.

Et qui dira après cela que la poste ne fait pas son travail ?...


                                                                                                                           Jacques ALISON


                                                                  Reproduction des photos interdite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site